30 mars 2015

Couverture du festival Tanztage Berlin aux Sophiensæle pour Ballroom Revue.


Le festival Tanztage Berlin 2015 présente aux Sophiensæle de jeunes chorégraphes représentant la relève de la scène berlinoise, marquée par son cosmopolitisme et sa fertilité artistique.

Palais idéal de Horwitz & Hess :

« Une épaisse brume luminescente et violacée emplit la Festsaal. Les spectateurs prennent place dans un lieu indéterminé, une atmosphère dense et silencieuse. Des frottements précèdent l’apparition de formes diffuses, ombres de corps et d’objets. Peu à peu se dessinent deux silhouettes féminines… » ... Lire la suite sur le site Ballroom-revue.net.

Los Angeles de Noha Ramadan et Flaming Lamborghini de Vincent Riebeek :

« Los Angeles de l’Australienne Noha Ramadan met en scène une divagation mythologico-fantastique dans une atmosphère de science-fiction… »

« Performance iconoclaste, Flaming Lamborghini reflète l’ouverture d’esprit et l’audace de la programmation… » Lire la suite.



Sorrow Swag de Ligia Lewis, Feeling Real d'Alexander Baczynski-Jenkins, An Organizational Study, That's My Work de Cécile Bally :

« Dans Feeling Real d’Alexander Baczynski-Jenkins, trois performeurs issus de la scène clubbing queer de l’Est londonien s’aventurent à de multiples démonstrations… »
« Avec Sorrow Swag, adaptation de l’Antigone de Jean Anouilh et du Not I de Samuel Beckett, l’Américaine Ligia Lewis développe un principe chorégraphique basé sur la personnification… »
« La Française Cécille Bally est l’une des rares chorégraphes du festival à ne pas se nourrir de cultures populaires. Son projet An Organizational Study, That’s My Work consiste à incarner son travail universitaire de recherche sur le processus créatif… » Lire la suite.

Meet Me A Stranger d'Andriana Seecker et Axel "Micky" Schiffer : critique coup de cœur de la rédaction publiée dans la revue n° 5 :


                                                         

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire